Baisse des prix de l’acier : les professionnels et les aciéries à la peine

acier

La baisse des prix de l’acier à l’international met la pression en même temps sur les professionnels et sur les aciéries algériennes. La tonne qui se négociait à 75 000 dinars est cédée aujourd’hui à un peu plus de 60 000 dinars. Si cette chute est une aubaine pour les acquéreurs, il n’est pas de même pour les transformateurs et les détaillants.

En réalité, les aciéries algériennes subissent les contrecoups de la baisse des prix de l’acier à l’international. Ainsi, la baisse des prix de l’acier a pesé sur les bénéfices d’ArcelorMittal, le géant sidérurgique et minier mondial, qui a vu son résultat net du premier trimestre divisé par presque trois sur un an, à 414 millions de dollars.

La baisse des prix de l’acier, dans un contexte économique a pesé sur la rentabilité du géant ArcelorMittal au premier trimestre, et le bénéfice net du premier trimestre a été divisé par presque trois sur un an, à 414 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires stable sur un an à 19,2 milliards de dollars.

LIRE AUSSI Présidentielle du 12 décembre: 14 postulants ont retiré les formulaires