Avec un nouveau modèle de communication: allocution du président pour l’Aid

tebboune

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune s’adressera ce samedi soir à la Nation pour lui souhaiter les meilleurs vœux, à l’occasion de l’Aid El Fitr. La communication du président sera retransmise par les médias audiovisuels.

Sur un fond de communication directe à l’adresse des citoyens, le président a choisi d’être concis dans sa description des conditions exceptionnelles dans lesquelles l’Algérie va célébrer cette fête de l’Aid.

Des circonstances tellement exceptionnelles qu’aucun algérien n’auraient imaginées auparavant. Les mosquées fermées, les prières de Tarawih évitées, des enfants privés quelque peu de la joie collective et surtout un confinement obligatoire durant les deux jours de l’Aid, afin de limiter les contacts qui seraient susceptibles de propager la pandémie du coronavirus.

Dans de telles conditions, le président de la République a opté pour la sincérité et la sérénité, comme celle d’un père de famille ou un quelconque citoyen qui s’adapte à la situation exceptionnelle que vit l’Algérie.

En évitant les longs discours, les mots compliqués et les expressions arrogantes, le président Tebboune a banni les pratiques du passé et au lieu de publier un communiqué laconique, il a préféré s’adresser au peuple avec des expressions humbles, chaleureuses et surtout inclusives.

Avec ce nouveau style de communication, Tebboune renforcera certainement le lien entre les algériens et les institutions (l’Etat). L’axe principal de cette démarche repose principalement sur la sincérité et cette affirmation de l’interaction entre le président et les algériens, toutes couches et catégories confondues.

Le président a déjà réalisé un grand pas en réagissant, au quotidien, aux événements qui intéressent les algériens. En distillant régulièrement des messages sur son compte Twitter et celui de la page officielle de la présidence de la République sur facebook, Tebboune s’est inscrit dans une omniprésence et d’une transparence qui a de facto éliminé toute mauvaise interprétation des événements en cours.

Même le contenu des réunions des conseils des ministres relève désormais du domaine public. Le président a fait, en ce sens, le choix de ne rien cacher au peuple.

En somme, au-delà de cette nouvelle façon de communiquer, le président maintient en permanence le cap de la sincérité et du contact direct avec l’ensemble des algériens.

LIRE AUSSI Eaux souterraines en Algérie: des réserves de 50 000 milliards de m3

1 Rétrolien / Ping

  1. BENI-YENNI : une commune d'art et d’artistes - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.