Autoroute Est-Ouest: l’ADA menace de résilier le contrat des équipements

autoroute est ouest

L’Algérienne Des Autoroutes (ADA) a accordé un ultimatum de 60 jours au groupement algéro-italien par rapport au projet de réalisation des installations et équipements d’exploitation de l’Autoroute Est-Ouest (lot Est).
Le lot Est a été attribué au groupement italo-algérien, composé de CMC (Italie, mandataire du groupement), Proger (It), Tecnositaf (It), Rotahem (Algérie), Imet (Italie), Ducati Italia (Italie), Cordioli & c (Italie) pour 29,54 milliards de dinars, soit près de 400 millions de dollars, au taux de change de l’époque.
En exclusivité, une source nous a révélé le contenu de la lettre adressée au groupement algéro-italien, titulaire du marché signé le 13/05/2014. L’ADA qui a déjà adressé, en date du 23 janvier dernier, une sévère mise en garde au mandataire (CMC Dl RAVENNA), menace cette fois-ci de résilier le contrat aux « torts exclusifs du groupement GRIEA ».
L’Algérienne des autoroutes reproche au groupement la faible cadence dans l’avancement des travaux et l’absence non justifiée sur les sites du projet. Elle considère également que le mandataire (CMC Dl RAVENNA) n’a pas respecté ses engagements contractuels en matière de travaux des réseaux, le déploiement de la fibre optique et les travaux relatifs à la charpente métallique des auvents des gares de péage, équipements électriques et télécom.

LIRE AUSSI  Alliance assurances : Sponsor de la conférence sur les Smart cities

Dans son courrier, l’ADA affirme que le retard accusé dans l’avancement des travaux a causé un préjudice considérable au programme initié par l’Etat Algérien dont l’ADA est maître d’ouvrage délégué.
Agissant au nom et pour le compte du Ministère des Travaux Publics et des Transports, hausse le ton et presse le groupement pour la réalisation des travaux de charpente métallique et de couverture inhérents aux auvents des gares de péage d’Ain Smara et BBA Est, ainsi que les travaux de la dalle et ilôts de péage des gares du tronçon El Achir – Ain Smara et surtout les travaux de gros-oeuvre du bâtiment de surveillance d’EI Eulma.
L’ADA exige aussi l’approvisionnement en équipements électriques des sites d’Ain Smara, Chelgoum Laid, Ain Sfiha et BBA Est, notamment les transformateurs, les groupes électrogènes, les tableaux, les onduleurs et les câbles. Il est également question d’approvisionnement dans l’immédiat en équipements et Supports de transmission du tronçon El Achir – Ain Smara.
Pour l’ADA, le mandataire (CMC Dl RAVENNA) du groupement « GRIEA » doit honorer ses engagements contractuels dans un délai de soixante (60) jours, faute de quoi l’Algérienne des Autoroutes procédera unilatéralement à la résiliation du marché aux torts exclusifs du groupement « GRIEA ».

LIRE AUSSI ANBT: interconnexion de Sétif à Beni Haroune