Assainissement: les engagements de Necib

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib a affirmé, jeudi à Alger, que le secteur s’employait, dans le cadre du programme du gouvernement 2018, à la prise en charge « totale » de l’assainissement pour protéger la santé du citoyen, les ressources en eau, les surfaces irriguées et l’environnement.

Lors d’une séance plénière au Conseil de la nation, consacrée aux questions orales, M. Necib a indiqué que le secteur des Ressources en eau comptait parmi les trois secteurs ayant bénéficié du dégel de projets vitaux, avec 112 projets d’assainissement, pour un coût de 90 milliards DA, gelés depuis 2014.

A une question sur la situation de l’assainissement dans la wilaya de Bechar, le ministre a fait savoir que cette dernière a bénéficié, au titre du programme 2018, d’une station d’épuration d’eaux usées d’une capacité allant jusqu’à 20 millions m3/an et dont le coût se chiffre à 4 milliards DA, ajoutant qu’un appel d’offres sera prochainement lancé à cet effet. La wilaya s’est également doté de 1000 km canalisations d’assainissement, dont plus de 200 Km au profit de la commune centrale, le taux de raccordement au réseau d’assainissement dans la wilaya étant passé à 90% en 2017, contre 78% en 2000.

Plusieurs projets sont également prévus dans le cadre de la réalisation et de la rénovation des principales canalisations d’assainissement pour un coût de 2 milliards DA, alors que 4 communes seront dotées en système de traitement naturel, à savoir Taghit, Béni Ounif, Beni Abbès et Lahmar.

Par ailleurs, des opérations importantes sont inscrites, au titre de l’exercice 2018, pour un montant de 950 millions DA, a fait savoir le ministre précisant qu’il s’agit de la canalisation principale d’assainissement de la nouvelle agglomération à l’est de la wilaya comprenant plus de 3590 logements.

LIRE AUSSI Ressources en eau: réception de 130 projet fin 2017

En outre, il a été programmé la réalisation de la canalisation principale de la cité Sidi Bachir et du lotissement Lala Aicha, qui compte  7000 lots de terrain ainsi que la réalisation de la canalisation principale de la nouvelle cité de la ville d’Abadla.

Dans le même contexte, plusieurs communes bénéficieront d’opérations au titre de l’exercice 2018, outre l’élaboration d’une étude d’aménagement de l’oued de Béchar. Le secteur propose l’inscription d’une opération spéciale après la finalisation de l’étude y afférente qui est en phase finale. Par ailleurs, d’autres études sont prévues afin de protéger les vallées de Kerzaz, Igeli, Taghit, Abadla et d’autres vallées dans la wilaya.