Arrêtes durant le hirak de vendredi : 3è jour de garde à vue pour Khaled Drareni et Samir Belarbi

Khaled Drarni

Le procureur du tribunal de Sidi M’hamed a décidé de prolonger pour la troisième fois consécutive la garde à vue du journaliste Kaheld Drareni et de trois autres personnes arrêtées ce vendredi durant la manifestation  hebdomadaire du hirak.

Les trois personnes sont l’activiste Samir Belarbi, Toufik Hassani, un ancien policier engagé dans le hirak et de Slimane Hamitouche. Cette garde à vue se déroule au commissariat de Cavaignac où l’enquête concernant les interpellés se poursuit. Les avocats des concernés ont affirmé dimanche qu’il s’agissait d’une «mesure exceptionnelle mais légale».

Ce lundi matin, un nouveau rassemblement s’est déroulé aux abords du tribunal. Reporters sans frontières et d’autres organisations journalistiques ont lancé des appels pour la libération du journaliste Khaled Drareni «qui se trouvait en couverture médiatique lors de son arrestation».

LIRE AUSSI Mostaganem: les excuses du wali apaiseront-elles les esprits ?

1 Rétrolien / Ping

  1. Billet: l’Equation Algérienne - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.