ARPC: un cafouillage numérique

La commission des marchés de l’Agence Nationale de Gestion Des Réalisations des Grands Projets de La Culture (ARPC) a refusé d’octroyer son visa pour l’attribution d’un marché portant sur l’étude et suivi pour la numérisation du fonds documentaire de la Bibliothèque Nationale.

Le marché a été attribué en mode gré à gré après consultation, pour un montant de 61,09 millions de dinars.

Le bénéficiaire de l’attribution provisoire du marché est une illustre inconnue, au nom de EASYARCHIVE.

Basée à Tlemcen, cette société est détenue par deux femmes a été créée en mai 2009, avec un capital social de 300.000 dinars. Comme activités, la société en question dispose des codes de

Bureau d’étude et de conseil en informatique (consulting) ainsi que l’installation des réseaux et traitement de données.

Il faut noter que le dossier de  la numérisation du fonds documentaire de la Bibliothèque Nationale traîne depuis plus de cinq ans, à causes des procédures de passations de marché.

LIRE AUSSI Ligne minière Annaba-Tébessa: 51 milliards DA pour sa modernisation