Aquaculture: le sandre algérien exporté en Europe

Le sandre, un poisson d’eau douce issu de la pêche continentale en Algérie notamment au niveau des barrages, a trouvé un débouché vers les marchés européens, avec de récentes opérations  d’exportation vers le vieux continent, a-t-on appris, vendredi, du directeur général de la pêche et de l’aquaculture.

Interrogée en marge de l’ouverture du 7ème Salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA2017) qui se tient actuellement au Centre des conventions d’Oran, Taha Hammouche, a affirmé que le sandre algérien, d’une qualité supérieure, suscite un intérêt particulier chez les consommateurs européens de poissons d’eau douce.

Le consommateur algérien commence, pour sa part, à découvrir ce poisson pêché au niveau des barrages. Il est depuis quelques temps disponibles sur les étals de certaines grandes surfaces, au niveau de quelques grandes villes, indique le même responsable.

Ce poisson peut atteindre un poids de 14 kg. Il est l’un des meilleurs poissons d’eau douce. Dans son cas, le rapport qualité-prix est fortement intéressant pour le consommateur, avec une fourchette variant entre 500 et 800 DA, souligne pour sa part la sous-directrice de la pêche continentale au niveau de la DG de la pêche et de l’aquaculture, Fadéla Séridi.

La pêche continentale est un créneau qui ne demande qu’à être développé.

En 2017, quelque 58 concessionnaires pour la pêche au niveau des barrages seulement ont été recensés sur l’ensemble du territoire national, avec une production estimée à 2.000 tonnes pour le premier semestre 2017, précise la même responsable.

Ce poisson provient exclusivement de la pêche continentale en Algérie mais des investisseurs étrangers ont récemment manifesté leur intérêt à nouer des partenariats avec des entrepreneurs algériens sur des projets d’élevage de sandre, indique le DG de la pêche et de l’aquaculture.

LIRE AUSSI Le DG de la pêche: l’aquaculture est la solution