Après une longue rupture: Hoggar TV est de retour

hoggar

Par O.F.

Les éléphants ont aussi commencé petits. C’est la devise du Directeur d’information de la chaîne HoggarTV, qui vient d’être relancée, il y a à peine deux mois. Avec une équipe réduite, performante et appliqué dans son travail de jour comme de nuit, la chaîne définit ses ambitions et trace ses limites, s’appuyant sur une éthique rigoureuse et des choix qui prennent en ligne de compte les changements politiques et sociaux induits par le hirak. De ce fait, il avance sans fanfaronnade, ni démesure, s’appuyant sur une expérience précédente, qui aura duré plusieurs années (2012-2017).

La chaine ne se situe pas dans une logique de compétition avec les autres chaines, ni de racolage fait de sensationnel et de tape-à-l’œil, mais dans une perspective de développement qui ira crescendo, de rigueur et de services d’utilité publique.

Avec un patchwork de journalistes jeunes et anciens, le Directeur, universitaire et journaliste de métier, a été formé en sciences politiques à l’université d’Alger ; il a été en outre, à la tête de plusieurs titres de la presse écrite, et se donne le temps pour avancer lentement. Rien ne presse ; seule la constance et la persévérance mènent à la réussite.

Le service information est chapeauté par un Directeur de l’information chevronné, qui cumule près de 25 années de presse, durant lesquelles il avait occupé tous les postes de responsabilités ; ses chevilles ouvrières sont des équipes de montage jeunes et disciplinés, un infographe de métier qui affiche ses compétences et met sa signature visuelle sur chaque produit qui passe à la chaine, une équipe de voix-off douée et enfin, des journalistes et cameramen de terrain pour consacrer un côté service public qui demeure une des caractéristiques de la chaîne.

Ce côté service public veut que la chaine s’implique dans les universités, la recherche et la vox-populi. A titre de comparaison, la chaine diffuse plus de temps au hirak que toute autre chaîne, en se passant de coller un commentaire sur les manifs. Le commentaire orienté sur les images est banni. Au peuple de dire, aux autres d’écouter. Une tribune pour ceux qui n’en ont pas, en quelque sorte.

La chaîne accompagne aussi les universités, reçoit beaucoup d’étudiants, de chercheurs et de professeurs innovant dans les domaines des énergies renouvelables, de l’agriculture, etc. L’Ecole Polytechnique d’El Mohamadia, où la recherche scientifique est plus avancée qu’ailleurs, avec des professeurs-chercheurs et des étudiants innovant et participant à des Forums de recherche internationaux, est naturellement un espace où les caméras de HoggarTv se plantent souvent.

LIRE AUSSI DGSN: confiscation de l’arme d’un patron de presse

De toute évidence, et après deux mois de travail, la chaîne fonctionne avec ses produits, dans une large mesure, en attendant de compléter ses grilles de programme. Une charte graphique existe et a force de référence, répondant au choix du nom de la chaîne « Hoggar » par des logos et des génériques qui rappellent le sable doré du Sahara algérien.

Des rubriques sont déjà opérationnelles, et possèdent leurs téléspectateurs assidus, comme « Nabd al malaêb » ou « 100% Hand », des émissions sportives pleines. Plusieurs autres rubriques sont en préparation.

L’information sera bientôt traitée par des comptes rendus informationnels et visuels, dans le style Euronews, sans plateau, avec une voix-off qui accompagne des plans de coupes, des vidéos, des graphiques et des tracés représentant un ensemble de données visuelles qui embrassent dans un seul coup d’œil l’ensemble des questions traités en information.

Une émission originale est en préparation : SSS, ou « Stratégie Sahara-Sahel », un zoom de 52 mn hebdomadaire pour attirer l’attention sur le Grand Sahara, espace géographique stratégique et hyper-sensible d’où tout surviendra pour l’Algérie, les richesses comme, hélas, les périls.

Des bureaux régionaux sont en train d’être montés, dont certains sont pratiquement opérationnels, à l’instar du bureau de Constantine, de Blida ou de Tamanrasset. Ces bureaux sont appelés à faire un travail de proximité, axe central autour duquel s’articule la chaîne.

Dans un univers dominée par une logique marchande, HoggarTV, malgré la manque de publicité, garde son indépendance, sa ligne éditoriale se situant toujours dans l’information, toujours l’information, donnant la parole à tous et s’éloignant le plus possible des tiraillements politiques et des lobbys d’affaires.

LIRE AUSSI 4 ministres du Transport devant la justice: un secteur coupe-gorge