Après le limogeage de son P-DG, Tahar Allache : la SGSIA mise sous la loupe

Le limogeage de Tahar Allache, P-DG de l’aéroport d’Alger, la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA) est en tain d’être revue de fond en comble, notamment dans son volet « recrutement » qui a soulevé une vague de contestation ces derniers temps.

Interdit de sortie du territoire national depuis le 1 août 2019, sur ordre du Procureur de la république près le tribunal de Dar El Beïda, Tahar Allache, P-DG de la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA), a été démis de ses fonctions le 24 septembre 2019.

Le tribunal de Dar El Beida, avait ordonné au ministère des Transports « de tenir un Conseil d’administration extraordinaire » afin de suspendre le PDG de la SGSIA et le soumettre à une enquête. Ainsi, l’Etablissement de Gestion de Services Aéroportuaires d’Alger (EGSA) a procédé à son limogeage, suite à un conseil d’administration réunissant les deux parties, et aux fins de permette à la Justice d’enquêter.

L’ordonnance, remise au ministère suite à une enquête de la Brigade économique et financière (BEF) date d’une vingtaine de jours. Le dossier de cette brigade, qui évoque plusieurs cas de malversations, détournement et corruption, avait été remis au Procureur et le juge d’instruction près le même tribunal, et dont l’affaire des «  Ultra Electronics » en constituait la face visible.

LIRE AUSSI Tebboune candidat à la Présidentielle: un sérieux outsider en lice