Anurb: 91.65 MDA pour la zone industrielle de Betioua

Le Bureau d’études public,  Anurb vient de décrocher, auprès de la direction de l’urbanisme de l’architecture et de la construction de la wilaya d’Oran, un important marché.

Il s’agit de la prestation d’étude d’aménagement de la Zone Industrielle de Bethioua, dans la Wilaya d’Oran.

La facture de la transaction est de 91.65 millions de dinars.

LIRE AUSSI OPGI Blida: un important contrat pour SETAM

L’Anurb, EPIC (Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial) créé par Décret Exécutif n°09- 344 du dimanche 22 Octobre 2009 (JO N°61), placée sous la tutelle du Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville y est identifiée comme «l’outil principal de l’Etat en matière d’élaboration et de suivi des plans d’aménagement et d’urbanisme, tel qu’institué par la législation et la réglementation en vigueur ». Elle constitue le pôle de compétence et d’expertise technique au service de l’Etat et des collectivités locales.

Par ailleurs, en exécution de la résolution du CPE (Conseil des Participations de l’Etat) n° 01/98 du 15/10/2009, concernant la nouvelle organisation de la filière urbanisme des EPE de la SGP GENEST (instrument technique qui intervenait sur l’ensemble des phases du processus de réalisation des programmes nationaux de construction de logements et d’équipements publics).
Les neuf (09) Filiales de l’urbanisme ont étés rattachés à l’Anurb (sous la forme d’EPE). Il s’agit du CNERU (Centre National d’Etudes et de Recherches Appliquées en Urbanisme) et des huit (08) URBS (centres d’études et de réalisation en urbanisme).
Ces centres couvrent l’ensemble du territoire national avec des sièges installés respectivement à Alger (CNERU), Tlemcen (URBAT), Oran (URBOR), Tiaret (URBATIA), Blida (URBAB), Sétif (URBASE), Batna (URBABATNA), Constantine (URBACO), et Annaba (URBAN).

En plus des neuf (09) organismes publics d’études, de réflexions et de réalisation sur l’aménagement et le développement urbain durable, des démembrements à l’agence peuvent être créés en tout lieu du territoire national sous la dénomination d’Agence Régionale de l’Urbanisme.
L’objectif de cette organisation est de permettre à l’Agence Nationale d’Urbanisme d’être opérationnelle à travers la gestion d’un portefeuille des neuf (09) centres d’études de recherche et de réalisation en Urbanisme qui comptent 2 250 travailleurs dont 1 140 cadres et agents de maîtrise techniques (Architectes, Ingénieurs en aménagement du territoire, Ingénieurs en VRD , Ingénieurs en environnement, Ingénieurs en agronomie, Sociologues, Economistes, Démographes et Techniciens supérieurs toutes spécialités confondues).

LIRE AUSSI Tahkout: un marché de 28 millions DA à Tipasa

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis