ANIREF: mise en demeure à l’adresse d’Amenhyd

Amenhyd

L’ Agence Nationale d’Intermédiation et de Régulation Foncière (ANIREF) a dressé cette semaine, une sérieuse mise en demeure à la société privée Amenhyd de Bordj Bouareridj .

Le contentieux a pour objet, le marché n°01/RPI/2016, visé sous le n°30/2016 du 14/11/2016 par la Commission Sectorielle des Marchés Publics du Ministère de l’Industrie et des Mines, portant travaux d’aménagement du Parc Industriel de Oued Nechou, situé dans la Wilaya de Ghardaïa.

L’ANIREF, qui a émis l’Ordre de Service (démarrage des travaux) en date du 27/11/2016, reproche à Amenhyd le fait de ne pas avoir respecté ses engagements contractuels.

Un délai de 7 jours a été accordé à la société de réalisation pour pallier aux défections constatées. Faute de quoi, des mesure coercitives seront prise à l’encontre d’Amenhyd.

En août 2016, l’ANIREF, agence relevant du ministère de l’industrie, avait attribué à Amenhyd, le projet de réalisation d’un parc industriel à Oud Nechou (Ghardaia) pour un montant de 2,565 milliards de dinars.

En mai 2014, l’ANIREF avait attribué le contrat ETUDES D’AMENAGEMENT ET TRAVAUX DE VIABILISATION DU PARC INDUSTRIEL DE SIDI KHETTAB, WILAYA DE RELIZANE, au profit du groupement GÙL-IS INSAAT Ltd / SPA AMENHYD/ PIRAMIT Ltd pour un montant de 5.184 millions de dinars.

Notons également, que les frères Chelgoum, propriétaires de la société Amenhyd, sont l’objet de mesures d’interdiction de sortie du territoire national (ISTN), suite au déclenchement d’une enquête relative à leur implication présumée dans des affaires de corruption.

Dans les milieux du BTPH, les responsables de la société Amenhyd jouissent d’une bonne réputation  et assurent toujours de bonnes prestations. Ils sont également impliqués, dans la discrétion la plus totale, dans les actions caritatives au service des personnes démunies.

LIRE AUSSI Justice: les bourreaux des corrompus occupent la Cour d’Alger