ANEM: 450.000 placements dans le monde du travail

Plus de 450.000 placements dans le monde du travail ont été effectués par l’Agence nationale de l’Emploi (ANEM) durant l’année 2017, dont plus de 88% dans le secteur économique, a annoncé mercredi à Alger, le Directeur général de cet organisme, Mohamed Tahar Chalal.

« Plus de 450.000 placements et insertions de demandeurs d’emploi ont été effectués par l’ANEM du 1er janvier au 31 décembre 2017, dont 398.749 réalisés dans le secteur économique, soit 88% », a indiqué M. Chalal au Forum du quotidien El Moudjahid.

Le même responsable a précisé que sur les 398.749 placements effectués dans le secteur économique, 350.867 ont été réalisés dans le cadre du placement classique, 32.664 dans le cadre du Contrat de travail aidé (CTA) et 15.182 autres réalisés par des organismes privés agréés de placements (OPAP), au nombre de 25.

LIRE AUSSI PME: formations pour un recrutement orienté

M. Chalal a ajouté que seulement 36 placements directs ont été effectués par des entreprises sans passer par le réseau de l’ANEM, expliquant que ce type de placement direct est une « mesure exceptionnelle » permettant aux entreprises en quête de profils précis d’y recourir, tout en informant, toutefois, l’ANEM.

D’autre part, il a souligné que sur l’ensemble des placements réalisés dans le secteur économique, 79% ont été effectués dans le secteur privé alors que 21% l’ont été dans le secteur public.

En outre, il a révélé que, durant la même période de référence, « 213.837 offres d’emplois ont connu un refus, dont 35% dans le secteur de l’industrie, 34% dans les services et 29% dans le BTPH », et ce, pour plusieurs motifs, a-t-il dit.

Il s’agit, a-t-il détaillé, notamment, de ceux liés « à la rémunération et l’éloignement, tandis que certains refusent d’intégrer le secteur privé », ajoutant que l’agence a enregistré 31.372 demandeurs ayant refusé au moins une (1) une offre d’emploi.

D’autre part, il a indiqué que 54.634 insertions ont été réalisées durant l’année écoulée dans le cadre du Dispositif d’Aide à l’Insertion professionnelle (DAIP), soit une « diminution de 20% » par rapport à 2016, soulignant toutefois que « la priorité est donnée à cette catégorie s’agissant du placement des offres d’emploi ».

LIRE AUSSI El Bayadh: un maire RND suspendu de ses fonctions

M. Chalal a également fait savoir qu’au 31 décembre 2017, l’Agence a recensé 1.142.669 demandeurs d’emploi, dont 79% de primo-demandeurs, 77% âgés de moins de 35 ans alors que 31% sont issus de l’enseignement supérieur et 22% issus de la formation professionnelle.

Le même responsable a également noté que sur le total des demandeurs d’emploi, 34% ont plus d’un profil, ce qui constitue  « une richesse » pour le marché de l’emploi, soulignant que l’agence « encourage les jeunes demandeurs d’emploi à bénéficier d’une formation afin d’accéder rapidement au monde du travail ».

Par ailleurs, le DG de l’ANEM a expliqué que l’agence a enregistré durant la même période de référence, 452.844 offres d’emploi, dont 77% émanent du secteur privé.

Evoquant les principaux secteurs économiques fournisseurs d’emploi, M. Chalal a relevé que 35% émanent du secteur des services, 34% de celui de l’industrie, 27% autres de celui du bâtiment et des travaux publics (BTPH) et enfin, 3% de l’agriculture.

Pour l’année en cours, M. Chalal a révélé que l’ANEM compte réaliser plus 400.000 placements dans le secteur économique et 100.000 insertions dans le cadre du DAIP et CTA.

LIRE AUSSI Soutien à l’emploi: une facture de 1.000 milliards de DA