Anabib: aucune préférence pour les nationaux

bobines

Dans le cahier des charges relatif à l’achat de 11.650 tonnes de bobines d’acier, l’entreprise publique Anabib n’a prévu aucune clause de préférence nationale. Autrement dit, les offres des usines algériennes sont traitées au même titre que la concurrence étrangère.

Et dire que l’Etat fait tout pour favoriser l’émergence d’une industrie nationale.

LIIRE AUSSI Agriculture: un nouveau DG à l’ONTA

Réponse de Anabib

Nous sommes, certes, heureux de constater que vous accordez une attention particulière au respect de la règle de la préférence nationale en matière d’approvisionnement ; et cela vous honore.

Cependant, votre conclusion péremptoire à savoir qu’ANABIB ne donne «aucune préférence pour les nationaux» est aussi hâtive qu’inexacte.

Vous devez savoir, en effet, que les nuances X60 M PSL2 et X70 M PSL2 des bobines d’acier dont Anabib souhaite s’approvisionner pour la fabrication des tubes de transport des hydrocarbures (Gaz), ne sont fabriquées par aucune entreprise en Algérie.

De fait, le recours à un fournisseur international est inévitable comme le font les autres entreprises du secteur.

En revanche, nous tenons à vous informer que s’agissant des nuances destinées à la fabrication des tubes à usage hydrauliques, de construction et divers produits  façonnés, Anabib s’est toujours approvisionnée, directement, et sans même passer par des appels d’offres,  auprès de SIDER d’El HEDJAR.

Rassurez-vous donc, ANABIB applique scrupuleusement la règle de la «préférence nationale», à chaque fois que cela est possible, considérant que c’est un devoir patriotique d’aider une entreprise nationale (publique ou privée) avant qu’elle ne soit une exigence économique liée à la rationalisation des dépenses conformément aux orientations du gouvernement.

En vous priant de bien vouloir insérer cette mise au point dans votre journal pour rétablir les faits et ne pas induire vos nombreux lecteurs en erreur, nous restons à votre entière disposition pour de plus amples informations.

 

Veuillez accepter, M. Le Directeur,  mes salutations confraternelles.

 

                                                                 Le chargé de communication d’ANABIB

                       Hassan MOALI