Allocation solidarité de 10 000DA : Le flou total

familles nécessiteuses

Par Wahab.
Face aux difficultés auxquelles font face de nombreuses familles algériennes en cette période de confinement; le président Tebboune a annoncé l’octroi d’une prime de 10.000 DA aux familles affectées par la crise sanitaire.En effet, les mesures de confinement et de limitation de circulation en Algérie ont déséquilibré la vie de beaucoup d’Algériens; particulièrement les franges les plus fragiles de la société face à la crise inédite du Coronavirus; où de nombreuses catégories socioprofessionnelles se sont retrouvent privées de ressources pour nourrir leurs familles. C’est dans ce sens, que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune; a décidé de verser une allocation de solidarité aux familles nécessiteuses impactées par les mesures de confinement liées au Coronavirus Covid-19; et aux nécessiteux, a annoncé ce lundi 13 avril; le Premier ministère dans un communiqué.

La décision prise par le président de la république de verser une allocation de 10.000 DA aux familles nécessiteuses et à celles impactées par les mesures de confinement est très louable et illustre le principe que l’Etat n’abandonne jamais ses citoyens. Mais voila qu’aussitôt annoncée, la mesure a suscité un mouvement très vaste chez les citoyens qui se sont rués vers les mairies pour en bénéficier. Devant le manque de communication claire la rumeur à pris le relais ; et depuis le 14 Avril des femmes et des hommes nécessiteux ou opportunistes de circonstances s’agglutinent chaque jours devant les entrées des APC pour ‘s’inscrire’ afin de bénéficier de cette allocation. De longues chaînes compactes, des bousculades sont souvent observées, en complète contradiction avec les mesures de confinement à même de prévenir la propagation du Covid19′.

LIRE AUSSI Sécurité alimentaire en Afrique: l’Algérie participe à une réunion virtuelle

Solidarité-Ramadan

La mauvaise lecture des citoyens du communiqué mais surtout des maires, des chefs de daïras et même de la direction de l’action sociale (DAS) a fait réagir hier le chef de l’exécutif de la wilaya Yahia Yahiaten qui lors de la réunion consacrée aux modalités de bénéfice de cette allocation a interpellé les responsables de l’administration « A ne s’en tenir qu’aux listes établies des familles nécessiteuses, celles qui bénéficiaient des 6000DA d’allocation de solidarité-Ramadhan » Dans le communiqué transmis par la cellule de communication via sa page officielle il est noté que 32000 familles recensées et répertoriées sont concernées par l’opération Solidarité-Ramadhan 2020 ,ainsi ces 32000 familles recevront 10 000DA ( soit 6000 DA en remplacement du couffin depuis Avril 2019 +4000DA).Et ceux impactés par les mesures de confinement ?

A travers les réseaux sociaux on oriente les gens de fournir un dossier complet et de le présenter au services social de l’APC, accompagné d’un formulaire à remplir, formulaire qu’ils peuvent trouver chez les bureaux de tabacs ou photocopier , contre 20 DA .Le plus étonnant c’est qu’au niveau du service social des communes ont réceptionne ces dossiers. Aujourd’hui il est très difficile voir impossible d’avoir une déclaration officielle, maires et chefs de daïra s que nous avons contactés restent très évasifs sur le sujet et s’excuse .Pour sa part la directrice de l’action sociale Mokhtaria Daci confirme le chiffre de 32000 nécessiteux concernés par l’allocation de 10000 DA «Le choix de l’établissement des listes qui sont chaque année réactualiser s’est porté sur les plus nécessiteux, et ils sont déterminés par catégories sociales classées selon la bourse de chacun. Ceux bénéficiant de l’AFS, les handicapés chefs de familles, et ayant des enfants à charge, les DIS, et les faibles retraites inferieures à 10 000DA ainsi que les démunies non assurés». Ce que les citoyens ne semblent pas digérer car selon eux, «Le président a bien parlé d’une allocation de solidarité aux familles nécessiteuses impactées par les mesures de confinement liées au Coronavirus et aux nécessiteux ». Rappelant que l’opération ‘ couffin de Ramadhan ‘ décriée par les concernés et l’opinion en général car portant atteinte à la dignité humaine a été abandonné pour être replace en Avril 2019 par un versement de 6000 DA directement aux bénéficiaires via le CCP. Mme Daci précise à se sujet que 70 bureaux de postes ont étés mobilisés pour la circonstance et que « Le versement direct de 10000DA sur le compte CCP rentre dans le but d’éviter d’exposer les bénéficiaires à des situations humiliantes vécues auparavant, bannies depuis. »

LIRE AUSSI ANP: deux nouveaux chargements d’équipements à partir de Pékin

1 Rétrolien / Ping

  1. Limogeages au sein de l'armée : le MDN dément et dénonce - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.