Alimentation en eau: une sécurité pour deux années consécutives

barrages

Par Rabah Kahouadji

L’optimisme est d’actualité chez les responsables de la gestion des ressources en eau de l’Algérie. C’est le cas de le dire, puisque que  les réserves nationales en ce précieux liquide  sont évaluées à 4,2 milliards m3, en plus des réserves des nappes souterraines qui viennent d’être renforcées ces dernières semaines par un apport supplémentaire de  plus de 300 millions m3 à la faveur des dernières pluies très copieuses enregistrées sur plusieurs wilayas du pays.

Nonobstant une pluviométrie tardive durant cette campagne en plus de la hausse du niveau de consommation des volumes en eaux en raison de la lutte contre la propagation du Covid-19, le constat est positif, du reste, le ministre a rassuré les citoyens quant à la disponibilité suffisante de l’eau pour la prochaine période estivale.

Sur le plan de la situation hydrique par région, les données de l’Agence Nationale des Barrages et Transfert (ANBT), précisent que le taux de remplissage des barrages à l’Ouest est estimé à 52%, dans la région de Chélif (Centre-ouest), il a atteint 55%, au Centre 45%, et 80% dans la région Est, soit un taux national de 62 %. Quoiqu’il en soit, ces volumes d’eaux stockées permettent d’annoncer une sécurité hydrique pour au moins deux années consécutives.

LIRE AUSSI Boumerdes : 3.000 T de pomme de terre injectés dans le marché local

1 Rétrolien / Ping

  1. Sonatrach: le non sens risque de provoquer le chaos - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.