Alimentation en eau: 16 wilayas enregistrent un déficit

Au total 16 wilayas ont enregistré un déficit en matière d’eau durant cet été, a indiqué mardi à Alger, M. Smain Amirouche, le directeur central de l’alimentation en eau potable au niveau de ministère des Ressources en eau .

« Seize (16) wilayas dont Annaba , Souk Ahras,Gulema et Bordj Bou Arreridj ont enregistré un déficit en matière d’eau. « Il s’agit d’ un cumul de plusieurs années », a fait savoir ,M. Amirouche lors d’une conférence de presse portant sur le service public de l’eau et l’assainissement durant les fêtes de l’Aïd El Adha en présence des directeurs centraux du ministère des Ressources en eau.

Suite à ce déficit, il a été enregistré une diminution du niveau des barrages, a ajouté M. Amirouche, soulignant la nécessite d’une « gestion rationnelle » des ressources en eau.

LIRE AUSSI Annaba: programme d’urgence pour faire face à la pénurie d’eau potable

Rappelant le déplacement du ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib, dans certaines wilayas qui souffrent de pénurie d’eau, le directeur central chargé de l’eau potable a affirmé qu’un programme d’urgence a été mis en place concernant notamment la distribution et la mobilisation de  camions-citernes.

S’agissant de la distribution de lÆeau potable assurée par lÆADE, la SEAAL, la SEOR et la SEACO durant les fêtes de l’Aïd El Adha a été  « globalement satisfaisante » sur l’ensemble du territoire national, a  indiqué M. Amirouche, qui a souligné que les pics de consommation observés les deux jour de cette fête sont plus élevés que ceux des jours précédents, de l’ordre de 20 à 40% selon les régions Pour le cas du complexe El Hadjar, M. Amirouche a cité plusieurs mesures qui seront mise en £uvre, dont la réalisation de cinq forages au niveau de cette usine.

LIRE AUSSI Eau et assainissement: les pays devront dépenser 150 milliards de dollars par an d’ici 2030

Pour sa part, le directeur central de la mobilisation des ressources en eau, M.Smati, a affirmé qu’il y a une prise de conscience, au niveau du ministère des Ressources en eau, de la situation notamment la question de la diversité climatique et ses effets sur le taux de remplissage des barrages.

Dans ce cadre, le cas de la wilaya de Bordj Bou Arreridj a été cité, connaissant un déficit en matière de ressources en eau, cependant pour le cas de la wilaya de Biskra, il a pointé du doigt le piquage d’eau potable  au niveau des palmeraies.

De son côté, directeur générale de l’Algérienne des eaux (ADE), M. Hocine Zaier, a soutenu que « l’eau est une affaire de tous et non uniquement celle du distributeur ou de l’exploitant ».

A ce propos , il a tiré la sonnette d’alarme sur le « vol de l’eau ». « 50% de l’eau est détourné à autres usages que celui des personnes », a t-il alerté.

« Nos agents sont agressés lorsqu’ils interviennent pour mettre fin au piquage illicite de l’eau », a ajouté.

« Aujourd’hui et demain il y aura des perturbations en matière d’alimentation en eau et des casses, mais l’ADE prend l’engagement d’assurer une bonne maîtrise de la distribution », a t-il dit.

LIRE AUSSI Toutes les conditions sont réunies pour faire de la culture de la figue de Barbarie une filière agricole à part entière

Pour ce responsable, la réparation des casses et autres opérations nécessitent des moyens financiers.

De son côté, le directeur de l’agence national de remplissage des barrages, M. Berrak Arezki, a indiqué que le taux de remplissage est de 50,3%.

Quant à la prochaine période d’hiver, le directeur de l’office national de l’assainissement, M. Benzarga Naccerddine, a rassuré que des mesures sont prises pour éviter les inondations à travers des opérations d’assainissement et l’achat de nouveaux équipements qui seront livrés en 2018.

Pour ce qui est de l’ approvisionnement en eau durant les deux jours de Aïd El Adha et l’enregistrement des perturbations au niveau de quelques quartiers d’Alger en plus des cas d’autres wilayas, le directeur général de l’ADE a affirmé que les perturbations ont touché uniquement 0,2% de la population.

LIRE AUSSI Saisie de plus de 4.600 unités de boissons alcoolisées non facturées