Ali Haddad: vers la disparition du Temps et Waqt El Djazair

haddad

Les quotidiens Le Temps d’Algérie et Waqt El Djazair, appartenant tous les deux à Ali Haddad, vont certainement disparaître à la fin de la semaine, a-t-on appris de bonnes sources.

Des mises en demeure ont été adressées par la Société d’Impression d’Alger aux responsables des deux quotidiens de Ali Haddad pour réclamer le payement de 12 milliards de centimes, représentant des factures étalées sur deux ans, ajoutent encore nos sources.

Un délai de 8 jours a été accordé aux journaux de Haddad pour s’acquitter de leurs dettes. Faute de quoi, leur dossier va passer au contentieux.

Depuis l’installation de Djamel Kaouane à la tête du ministère de la communication, Haddad a cessé de payer les factures de l’imprimerie. Et c’est toujours ce ministre de la communication qui a empêché la prise de mesures coercitives à l’encontre des deux quotidiens de Haddad.

Djamel Kaouane, qui a occupé de 2008 à 2015, le poste de directeur du journal le Temps d’Algérie, a été placé à la tête de l’ANEP pendant deux ans -de 2015 à 2017-.

Pendant ces deux années, les quotidiens de Ali Haddad avaient bénéficié du maximum de publicité légale, alors que des dizaines de titres de la presse écrite ont été contraints à la disparition, faute de revenus publicitaires.

Mais, en dépit de toute cette manne publicitaire, les employés du groupe médiatique de Haddad peinent à recouvrer leur salaires.

Arrêté le 31 mars dernier au poste frontalier de Oum Tbol, Ali Haddad a été placé sous mandat de dépôt et incarcéré à la prison d’El Harrach.

LIRE AUSSI Rebrab: « notre groupe est victime de la mafia »

1 Rétrolien / Ping

  1. DGSN: le DRG relevé de ses fonctions - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.