Algérie-UE: projet d’appui aux transports

Le projet d’Appui à la consolidation du Système d’Information du secteur des transports (SIST) en Algérie, dans le cadre de la coopération avec l’Union européenne, a été clôturé mercredi à Alger, a indiqué le ministère des Travaux Publics et des Transports dans un communiqué.

Ce projet entre dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme de coopération bilatérale entre l’Algérie et l’Union européenne intitulé « Appui aux réformes du secteur des transports en Algérie -TRANSPORT II ».

D’un montant de 1,34 million d’euros, le projet SIST est un outil d’aide à la décision qui permet, outre la collecte, la consolidation, la modélisation ou encore la restitution de l’information sectorielle, d’avoir une vue détaillée sur la situation du transport au niveau national.

LIRE AUSSI L’Algérie participe au salon Batimat de Paris

De ce fait, le projet s’inscrit en droite ligne avec la nouvelle stratégie du ministère des Travaux Publics et des Transports, qui vise le développement des réformes institutionnelles et règlementaires ainsi que l’amélioration de la qualité des services et des prestations envers les usagers des transports.

Ainsi, à l’issue d’une collaboration intense, de 25 mois, entre le bénéficiaire final (ministère des travaux public et des transports) et les experts du Programme TRANSPORT II, le ministère dispose désormais d’un Progiciel de Gestion Intégrée (PGI) qui est une solution Web sur intranet organisée dans un portail collaboratif.

Ce portail est organisé sous forme d’applicatifs métiers qui couvrent les trois modes de transport, notamment, l’aviation civile, la marine marchande et les ports, ainsi que le terrestre dans ses volets relatifs au ferroviaire, au routier et à l’urbain, ainsi que les domaines de support (Investissement, formation, règlementation, coopération, archives et statistiques).

Afin de garantir l’appropriation de cet outil, tout un programme de transfert d’expertise a été mis en place pour former les utilisateurs, les administrateurs, les gestionnaires et les informaticiens ainsi que l’acquisition de deux serveurs performants nouvellement acquis sur le budget de la contribution algérienne allouée au programme TRANSPORT II et installés au niveau du Datacenter du ministère sur lesquels le SIST est déployé.

LIRE AUSSI Bourse d’Alger: séance du 13 novembre 2017

En fait, l’objectif global du Programme TRANSPORT II est d’accompagner la mise en oeuvre de la nouvelle stratégie des transports par des réformes institutionnelles et réglementaires et d’améliorer la sécurité? des  transports et leur qualité?.

Quant aux objectifs spécifiques, ils portent sur l’adaptation des réformes institutionnelles aux besoins de l’aménagement de l’infrastructure et du développement de l’économie, l’adaptation de la réglementation en vigueur aux réformes engagées, l’amélioration de la sécurité? des transports et l’optimisation de la qualité? des services et des produits.

LIRE AUSSI Transport urbain: lancement du premier « bus intelligent » en Algérie

Les résultats attendus de ce programme sont que le ministère des  Transports soit modernisé et dispose d’un système de management performant, que les textes législatifs et règlementaires soient harmonisés et mis en  cohérence avec la nouvelle politique nationale et que des institutions ou structures chargées de la sécurité soient appuyées et assistées dans leur installation et développement.

En outre, la professionnalisation des métiers du transport doit être adaptée aux besoins des usagers tandis que les autorités, les opérateurs et les usagers doivent être sensibilisés et responsabilisés sur la nouvelle politique nationale des transports.

Globalement, le programme TRANSPORT II a un budget de 16,5 millions d’euros cofinancé par l’Union européenne (13 millions d’euros) et le gouvernement algérien (3,5 millions d’euros) pour une durée opérationnelle  totale de 60 mois.