Alger: démantèlement d’un réseau de trafic de véhicule

Les services de la Sûreté de la wilaya d’Alger ont démantelé récemment un réseau criminel spécialisé dans le trafic international de véhicules, composé de 5 individus soupçonnés d’escroquerie, de faux et usage de faux (documents de véhicule) et mise en circulation d’un véhicules avec une plaque d’immatriculation non conforme.

La genèse de cette affaire remonte à une plainte déposée par une citoyenne affirmant être en possession de documents administratifs falsifiés d’un véhicule (une carte grise, une déclaration de vente et une carte de contrôle), ont précisé dimanche les services de sûreté dans un communiqué.

Contactée par un proche l’informant qu’il possédait un véhicule qu’il voulait immatriculer en dehors de la wilaya d’Alger et lui demandant de l’immatriculer en son nom à elle dans sa wilaya de résidence, elle se présente devant les services de la police avec les documents qu’elle a reçus de lui après lui avoir donné sa pièce d’identité, ajoute le communiqué.

Au même moment, le véhicule en question a été acquis par un autre citoyen auprès du mis en cause qui lui a présenté la radiation de sa carte grise lui promettant de la lui remettre après deux jours.

LIRE AUSSI Importations de véhicules: aucune licence en 2017

Arrêté après la découverte que les documents du véhicule ont été falsifiés, le suspect a déclaré qu’il a acheté le véhicule auprès d’un ami mécanicien qui lui-même l’a acquis sans documents moyennant la somme de 39  millions de centimes auprès d’un individu résidant à l’étranger.

Les documents de ce véhicule ont été falsifiés par plusieurs intermédiaires dont un mis en cause, arrêté en possession de 5500 DA et deux portables don l »un contenant des SMS où figurent des numéros de série et des plaques d’immatriculation en lien avec des demandes de citoyens, selon ses dires, et pour lesquels il a établi de faux documents administratifs.

Après accomplissement des procédures légales en vigueur, les mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent qui a ordonné la mise en détention préventive de 3 suspects et la  mise sous contrôle judiciaire de deux autres, conclut le communiqué.

LIRE AUSSI Eau potable: pas de hausse de la tarification