Alger: 182 établissements hôteliers avec 20.924 lits

hotel

La wilaya d’Alger compte désormais 182 établissements hôteliers d’une capacité de 20.924 lits, au lendemain de l’ouverture de 4 nouveaux hôtels dans la capitale en 2017, selon le rapport des réalisations de la wilaya.

Ces établissements emploient  11.743 personnes, indique le rapport, ajoutant que les plans de 82 autres projets d’une capacité de 16.507 lits et devant créer 9.448 emplois avaient également été approuvés en 2017.


LIRE AUSSI Sinohydro: l’image ternie de l’entreprise chinoise


Concernant les inspections et les contrôles effectués par les services de la Direction du commerce à travers ces établissements hôteliers pour veiller à la qualité des prestations assurées et au respect des cahiers des charges, le rapport souligne que les services concernés avaient procédé à 53 inspections en 2017 ayant donné lieu à des mesures administratives (avertissement, mise en demeure, convocation et proposition de fermeture).

Le rapport note que les 669 agences de tourisme et de voyages que compte la wilaya d’Alger avaient créé plus de 2.700 emplois au profit des jeunes.

Les 295 inspections effectuées la même année à travers ces agences de tourisme ont donné lieu à 152 mesures administratives (avertissement, mise en demeure, convocation et proposition de fermeture), selon la même source.

Quelque 17.000 artisans en 2017

Par ailleurs, le document fait état de 16.910 artisans inscrits au Registre de l’artisanat et des métiers dans la wilaya d’Alger en 2017, dont  4.008 dans l’artisanat d’art, 2.845 dans l’artisanat de production et 10.057 dans l’artisanat de services.

Les services de la direction du Commerce ont effectué 76 opérations d’inspection et de contrôle des activités artisanales soldées par  l’établissement de 18 convocations, 21 procès verbaux et 15 mises en demeure.


LIRE AUSSI Dietswell: une victime d’un puissant lobby (actualisé)


S’agissant des programmes de promotion d’emploi dans la wilaya, plus de 42.000 postes de travail ont été crées en 2017 dont 6.639 dans le cadre des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle et 945 postes à travers des dispositifs de création d’activités (ANSEJ et CNAC25) outre 34.900 postes permanents et temporaires au titre d’installations classiques supervisée par les agences d’emploi.

Evoquant le bilan de la mise en œuvre du décret présidentiel 15-247 du 16 septembre 2015 accordant 20% de la commande publique au profit des porteurs de projet dans le cadre des dispositifs d’aide (ANSEJ et CNAC), le rapport a fait état de « 43 marchés octroyés, de 120 emplois crées, de 18.605 permis de travail délivrés à des employés étrangers (37.470 permis de travail valides jusqu’au 31 décembre 2017).

LIRE AUSSI Dossier: la guerre des boissons en Algérie