Alcomsat-1: lancement à partir de la chine

Le satellite algérien Alcomsat-1 a été lancé dimanche après-midi, portée par le lanceur chinois Long March 3B depuis la station Xichang Satellite Launch Center, a-t-on constaté.

Le satellite Alcomsat-1, lancé à 17h41 heure algérienne, par l’Agence spatiale algérienne (ASAL), en partenariat avec la Chine, est dédié notamment aux télécommunications, la télédiffusion et l’internet.

 LIRE AUSSI Environnement: 2 milliards de dollars investis depuis 2000

« 26 minutes après le décollage vertical, selon les données du centre de poursuite et de contrôle des satellites de Xi’an, les opérations de séparation du satellite Alcomsat-1 du véhicule de lancement et son entrée en Orbite de Transfert Géostationnaire (GTO) se sont déroulées avec succès ». L’apogée de cette Orbite de Transfert est de 4.1991km, son périgée est de 200 km et son inclinaison est de 26.4º. Cinq manœuvres d’Alcomsat-1 seront nécessaires dans les 06 prochains jours, pour atteindre son orbite géostationnaire 36.000 km et sa position orbitale 24.8 Ouest », a-t-on expliqué auprès de l’ASAL.

L’exploitation et le contrôle du satellite seront effectués par les ingénieurs de l’ASAL, depuis les centres d’exploitation des systèmes de télécommunications de Boughezoul (Médéa) et de Bouchaoui (Alger). Ces opérations auront lieu dès la séparation du satellite du lanceur jusqu’à sa position orbitale géostationnaire. Ces derniers procéderont à l’activation, à la surveillance et au contrôle des différents sous-systèmes du satellite et de ses appendices (antennes, panneaux solaires, réflecteurs etc.), a-t-on ajouté.

LIRE AUSSI Provocation de l’Algérie: le Maroc va lancer un satellite de reconnaissance militaire