Aigle Azur: Transavia intéressé par les destinations Algérie-France

transavia

Le président et chef de la direction de la compagnie aérienne Transavia a affirmé l’intérêt de la compagnie pour les destinations Algérie-France de la compagnie Aigle Azur, récemment mise en liquidation. En effet, Nathalie Stubler, PDG de Transavia France, a annoncé que la compagnie aérienne avait l’intention de reprendre les destinations d’Aigle Azur. La société en liquidation était le principal acteur français sur les lignes reliant l’Algérie à d’autres pays, avec plus de 30% de parts de marché. « Nous avons déjà des liaisons entre Nantes et Lyon en Algérie et, par conséquent, les droits de trafic vers l’Algérie nous intéressent […] Transavia se positionnera pour obtenir ces droits de trafic des autorités », a-t-il déclaré. Nathalie Stubler dans une interview accordée à Europe 1. N’oubliez pas que Transavia est la filiale low-cost d’Air France.

« Nous demanderons des droits de trafic. C’est un marché qui nous intéresse, tant pour Air France que pour Transavia », a déclaré Anne Rigail, directrice générale d’Air France. Ce dernier détient 8% des parts de marché en Algérie et montre ainsi son intérêt sur le fichier des vols France-Algérie Aigle Azur. De son côté, l’autre compagnie française ASL Airlines espère récupérer les actions d’Aigle Azur. A cet égard, le directeur général d’ASL France, Jean-François Dominiak, a déclaré que « tout le réseau d’Aigle Azur en Algérie » intéresse son entreprise. « Nous ne voulons pas de miettes. ASL est une véritable alternative au groupe Air France », a-t-il déclaré. A noter qu’ASL Airlines exploite déjà la ligne Paris-Alger depuis Paris-Charles de Gaulle (PCD), mais également les lignes Bordeaux-Perpignan-Oran.

En revanche, la compagnie espagnole low-cost Vueling, qui assure déjà la ligne Marseille-Alger, a manifesté son intérêt pour le marché algérien. Enfin, le 27 septembre, le tribunal de commerce d’Evry a décidé de liquider la compagnie aérienne française Aigle Azur. Les 1150 employés, dont 350 travaillant en Algérie, se sont retrouvés au chômage.

LIRE AUSSI Sonelgaz : mouvement dans le top management

1 Rétrolien / Ping

  1. Présidentielle: Azzedine Mihoubi joue la carte du réalisme - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.