Agriculture: une production d’une valeur de 3.000 milliards DA

Le secteur agricole en Algérie réalise une production d’une valeur de 3.000 milliards DA grâce aux importants  moyens fournis par l’Etat, a affirmé mercredi soir à Ain Temouchent le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui.

Le ministre a souligné, lors d’une visite de travail dans la wilaya, que cette valeur représente une facture de 30 milliards de dollars, saluant les efforts soutenus des agriculteurs à tous les niveaux pour satisfaire les besoins des citoyens.

Visitant une exploitation de vignoble à Chaabat L’ham, M. Bouazgui a rappelé les importants moyens et soutiens fournis par l’Etat au secteur agricole depuis l’an 2000 dans le cadre des programmes de développement initiés par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, contribuant à la satisfaction de 60 à 70 pour cent des besoins nationaux en produits agro-alimentaires.

« Les programmes dont a bénéficié le secteur ont permis de concrétiser un nombre important d’objectifs tracés et de placer l’agriculture au cœur du développement », a-t-il soutenu.

Le ministre a affirmé, au passage, la disposition de l’Etat à poursuivre son soutien à l’agriculture, tout exhortant les agriculteurs à se rapprocher de la direction des services agricoles (DSA) pour bénéficier du programme de concession agricole.

Lire aussi ETRHB: de quoi est faite la fortune de Haddad

En inspectant une autre exploitation viticole non loin de la forêt de Sassel, M. Bouazgui a fait part de l’élaboration de textes organiques régissant de tels projets, expliquant dans ce sens que les terres relevant du patrimoine forestier sont régies par des lois différentes de celles de la concession agricole et que la réflexion est engagée actuellement sur des  textes suivant une vision de préservation de ce patrimoine.

La conservation des forêts de la wilaya d’Ain Temouchent réserve 25 périmètres à la concession agricole totalisant une superficie de 365,95 hectares de son patrimoine dont ont bénéficié 94 investisseurs et où la priorité a été accordée aux riverains.

D’autre part, le ministre a valorisé l’expérience d’exploitation d’espaces forestiers pour promouvoir le tourisme de montagne, comme c’est le cas de la forêt de Rachegoune qu’il a visitée.

Bouazgui a inspecté, dans la commune Oued Sabah, une exploitation d’élevage de bovins et dans la commune de Hammam Bouhadjar une exploitation d’aviculture. Il a mis l’accent, à l’occasion, sur l’importance de tels  investissements contribuant au développement économique national et à la réduction de la facture d’importation.

LIRE AUSSI Batna: lancement du première tranche du périmètre irrigué de Chemora