Agriculture industrielle dans le Sud: élaboration d’un projet de décret exécutif

agriculture

Par Rabah Kahouadji

La réunion du gouvernement, tenue mercredi, sous  la présidence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a été consacrée aux secteurs des finances, de l’agriculture et du développement rural, du commerce, et des ressources en eau, et pour approuver des projets de décrets présidentiels et exécutifs y afférents, selon un communiqué des services du Premier ministre rendu public ce jeudi.

Dans le volet agriculture, le ministre de l’Agriculture et du développement rural a soumis un projet de décret exécutif portant création de l’office de développement de l’agriculture industrielle dans le Sud et l’extrême Sud du pays. Ce projet de décret exécutif « constitue un instrument de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement de l’agriculture industrielle stratégique dans le Sud et l’extrême Sud du pays », a-t-on précisé. A ce titre, il assure « la promotion des investissements agricoles et agro-industriels et accompagne les porteurs de projets dans les différentes phases de la réalisation de l’investissement », a-t-on souligné. Le même ministre a présenté un autre projet portant sur la mise en œuvre d’un programme prioritaire pour le développement des filières stratégiques dans le Sud du pays : la culture du maïs, de la betterave sucrière et des cultures oléagineuses, selon la même source. Il en ressort que « le foncier disponible dans l’immédiat à mettre à la disposition des investisseurs pour le lancement des projets structurants est de 100.000 ha dont 50.000 ha à Adrar, 30.000 ha à Ghardaïa et 20.000 ha à Ouargla », a-t-on précisé, ajoutant que « la priorité sera donnée aux cultures ayant un impact prépondérant sur la substitution des importations et partant sur la réduction de nos dépenses en devises ».