Agriculture au Sahara : que faire du surplus de production?

agriculture

La production agricole à Biskra fait florès. Tout, pratiquement tout y réussi en agriculture: produits maraîchers, fruits, légumes de saison, etc. En plus d’une productivité qui fait pratiquement alimenter toutes les villes du littoral algérien depuis le début de saison, Biskra affiche les prix les bas tous produits agricoles confondus.
Mais il n’y a pas que Biskra dans l’agriculture ; El Oued, Adrar et Timimoun promettent d’aussi belles productions.  Et si l’eau suit de prêt les efforts consentis, l’Algérie ferait alors un grand pas vers son autonomie alimentaire.

Toutefois, les paysans se plaignent d’un surplus de production dont ils ne savent pas quoi en faire. L’absence de hangars frigorifiques à portée de tous fait défaut et fait désordre, car elle pose réellement problème.

« On doit dans l’urgence nous permettre de stocker notre production dans des salles frigorifiées, moyennant un coût symbolique ; car el l’état actuelle des choses, par peur de perdre notre surplus (tomate, pomme de terre, salade, piment, etc.) nous bradons notre marchandise ; ce qui fait profiter les spéculateurs et le citoyen n’en bénéficie pas outre-mesure ! », clament à l’unisson les producteurs des wilayas citées. Avis aux autorités…

LIRE AUSSI Justice/corruption : aucun répit dans le traitement des dossiers

1 Rétrolien / Ping

  1. Foire de la Production nationale: inauguration par le président - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.