Agence Des Autoroutes: une société bicéphale

autoroute est ouest

Dans un même poste, les travailleurs de l’Agence Nationale des Autoroutes (ADA) sont payés différemment. Au sein de la société étatique, qui gère les autoroutes, il existe deux grilles de salaire.

Cette situation dure depuis 2017, date de la fusion entre l’ANA (Agence Nationale des Autoroutes) et l’AGA (Agence de Gestion des Autoroutes). Lors de cette fusion, chaque société avait sa propre convention collective et sa propre grille de salaire. Et ces écarts de salaires durent jusqu’à ce jour.

Un comité Ad hoc a été installé par Chetaibi Boualem, DG infrastructures au ministère des Travaux Publics et en même temps Président du Conseil d’Administration (PCA) de l’entreprise.

Les syndicalistes ont insisté sur la nécessité d’uniformiser la grille salariale et des primes associées. Ils ont également proposé l’élaboration d’une nouvelle convention collective.

Un groupe de travail a été installé et le projet de la convention collective a été soumis à la réunion du conesiel d’administration , en date du 20 février dernier.

Mais, voilà que le président du conseil refuse de signer le PV et continue de maintenir la situation de statut quo.

En l’absence d’un ministre décideur, la situation des travailleurs de l’ADA est confuse. Ils n’ont plus qu’un seul choix: la grève.