Affaire Metidji: l’ex-DG de l’OAIC placé sous mandat de dépôt

oaic

Par Rabah Kahouadji

L’ex-directeur général de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (l’OAIC), Mohamed Belabdi ainsi que l’homme d’affaires Hocine Metidji,  PDG du groupe éponyme, spécialisé dans la production des produits céréaliers (semouleries), ont été placés ce lundi 24 février 2020 en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Pour rappel, concernant Mohamed Belabdi, la décision de suspension de ses fonctions a été annoncée le 10 juillet 2019 suite à une réunion du gouvernement présidée par l’ex-premier ministre, Noureddine Bedoui, qui s’était aussi soldée par la décision de fermeture de 45 minoteries pour «violation de la réglementation en vigueur», dont la surfacturation et les fausses déclarations.

Aussi, une dizaine d’autres responsables, dont de hauts cadres de l’Etat, ont été inculpés, dont certains sont placés sous contrôle judiciaire et d’autres en liberté. Très influant dans le secteur des affaires liées à l’industrie de transformation des céréales, il est considéré comme un des clients favorisé par  l’OAIC, Hocine Mansour Metidji, vice-président du FCE (Forum des chefs d’entreprise), est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation, dont «transfert illicite de capitaux vers l’étranger», «blanchiment d’argent», «financement illicite de la campagne électorale» (5e mandat du Président déchu, ndlr), «complicité de dilapidation de deniers publics», «trafic d’influence sur des agents publics dans le but d’obtenir d’indus avantages» et «violation de la réglementation des marchés publics».

D’autre part, des personnalités politiques ont été convoquées dans le cadre de ce dossier, dont  les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, et que l’ex-ministre Abdelghani Zaalane, entendus comme témoins.

LIRE AUSSI Ciment: exportation pour 60 millions $ en 2019