Affaire Mazouz: vers l’implication de Sellal Jr et Bairi

mazouz

Le magistrat instructeur du tribunal de Sidi M’hamed a ordonné, ce mercredi 03 juillet 2019, la détention provisoire du fils de l’ancien premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans le cadre de l’affaire du groupe Mazouz dont le P-dg a été placé plus tôt sous mandat de dépôt.

Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, placés en juin dernier sous mandat de dépôt, par le juge d’instruction près la Cour suprême, sont poursuivis pour plusieurs chefs d’accusation liés essentiellement à l’octroi d’avantage indus au titre de l’octroi de marchés publics et de contrats, dilapidation de deniers publics, d’abus de pouvoir et de fonction et de conflit d’intérêts

Après les enquêtes préliminaires, la justice commence les auditions des principaux témoins et mis en cause dans ce qu’il convient d’appeler l’affaire du Groupe Mazouz ».

Ainsi plusieurs hauts responsables seront auditionnés tout au long du procès, dont principalement les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, déjà incarcérés à la prison d’El-Harrach, sur décision du juge enquêteur près la Cour suprême, ainsi que les trois derniers ministres de l’Industrie, principalement Abdeslam Bouchouareb, gravement mis en cause dans plusieurs autres affaires liés à l’industrie de l’assemblage automobile, qui est visé par un mandat d’arrêt international et qui se trouve à l’étranger.

Mal lui en prit d’intégrer un créneau porteur financièrement, mais considéré par les experts comme un secteur coupe-gorge. Preuve en est, il est depuis aujourd’hui entendu aujourd’hui par le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed et poursuivi, lui est des membres de sa famille, pour des soupçons de corruption et pour avoir bénéficié d’indus avantages dans le cadre d’activités liées au montage automobile liés à l’Eurl GM Trade. Le Groupe Mazouz, également propriétaire des boissons N’gaous, assure le montage des véhicules des marques asiatiques Shacman, Chery, Foton et Higer.

Le rôle du fils de Sellal

Pendant les 15 dernières années,le fils de Sellal aura été très proche de Mazouz. Pour son compte, Sellal Jr a géré la marque Mazda.

Le fils de Sellal a également eu un rôle plus discret dans la distribution de la marque N’gaous. Cette marque fait justement l’objet d’une enquête approfondie par les services du fisc avec comme objectif, apporter les preuves d’une évasion fiscale énorme lors de la facturation des boisssons.

LIRE AUSSI CAN2019 : Ces marques qui s’adonnent à l’«ambush marketing»

1 Rétrolien / Ping

  1. Alerte: Ould Abbes convoqué pour dimanche - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.