Affaire Anadarko: cinglante défaite pour les français

Anadarko

Avec l’éviction du français Total, l’Algérie aura remporté un succès historique. L’Algérie s’est définitivement libérée de l’hégémonie française sur ses hydrocarbures. Hier, mercredi, le Gouvernement a donné son accord à la compagnie Occidental Petroleum Corporation (OXY) « pour le maintien de la société Anadarko Algeria Corporation (ACC) dans le contrat d’association avec Sonatrach » sur l’exploitation du périmètre de Berkine, a indiqué mercredi un communiqué du ministère de l’énergie.

Le contrat d’association comprenait « la recherche et l’exploitation des hydrocarbures sur le périmètre contractuel situé dans les blocs 404 et 208 de Berkine », a ajouté le ministère de l’Energie.

Dans un communiqué publié mercredi,  la compagnie Occidental Petroleum Corporation (OXY), qui a pris le contrôle d’Anadarko Algeria Corporation (AAC), suite à l’acquisition d’Anadarko Petroleum Corporation, a déclaré qu’elle « vient d’informer le Ministre de l’énergie, de sa nouvelle approche stratégique et son engagement à poursuivre les activés de AAC en Algérie ».

« Cet engagement fait suite aux discussions fructueuses engagées avec OXY, sur la pérennité et l’intérêt mutuel de poursuivre le développement et l’exploitation du projet Berkine, dans le cadre du contrat en vigueur, ainsi que la recherche de nouvelles opportunités de partenariat en Algérie », ajoute le communiqué.

Tenant compte de ces nouveaux éléments, le Ministre de l’Energie a donné son accord pour le maintien de la société Anadarko Algeria Corporation dans le contrat d’association pour la recherche et l’exploitation des hydrocarbures sur le périmètre contractuel situé dans les blocs 404 et 208, en partenariat avec SONATRACH et d’autres sociétés.

LIRE AUSSI Radio: quel sort pour Maamar Djebour?