Aferpi: un syndicat se retourne contre Rebrab

L’usine  italienne d’acier, Aferpi devrait être placé sous la tutelle d’une administration extraordinaire pour forcer Rebrab a céder ses parts et relancer l’activité de  production d’acier, selon la branche du syndicat Fiom-Cgil à Livourne, dans l’ouest de l’Italie.

Cevital et son patron Issad Rebrab ont acquis l’usine de sidérurgie en mai 2015, mais ils sont constamment critiqués par les syndicats italiens pour ne pas avoir réalisé un plan de relance comme le stipule le contrat d’acquisition.

Le gouvernement italien devrait se prononcer incessamment sur les mesures qu’il devra prendre contre Cevital.

LIRE AUSSI Cevital: les comptes gelés par les italiens