Aferpi: Rebrab risque gros en Italie

Cevital, détenteur de la société sidérurgique italienne Acciaierie e Ferriere di Piombino (Aferpi) ne reprendra pas la production ferroviaire avant la mi-septembre, alors qu’elle était sensée redémarrer à la mi-août.

Selon certaines sources, le groupe Cevital peine à trouver les ressources financières nécessaires au démarrage de l’usine. Par ailleurs, le groupe n’a pas réussi à accrocher un partenaire solide financièrement pour partager le fardeau financier.

Le 30 juin dernier, les représentants de Cevital avait signé avec le gouvernement italien un accord pour faire démarrer l’usine ferroviaire d’Aferpi au mois d’août et les usines de barres et de tiges vers octobre, mais l’entreprise n’a jusqu’à présent pas réussi à reprendre toutes les opérations sidérurgiques.

LIRE AUSSI Confidentiel: comment les français comptent conquérir l’e-payement en Algérie