AEP: CTH au rendez-vous d’In Amenas

in amenas

C’est la société publique de Contrôle Technique de la Construction Hydraulique (CTH) qui sera chargée par l’Algérienne Des Eaux (ADE) des prestations de contrôle, approbation des études et des plans d’exécution, suivi des travaux au titre du projet de réalisation d’une station de déminéralisation d’eau par à In Amenas.

Dix stations de déminéralisation d’eau sont déjà mises en service dans le grand Sud algérien alors que  plusieurs autres sont en cours de réalisation afin d’améliorer la qualité de l’eau potable dans cette région.

Avec un total d’au moins 15 stations de déminéralisation prévues dans le Sud, le secteur des ressources a mobilisé une enveloppe de 18 milliards de dinars.

LIRE AUSSI Square Port Said: les cours du 23 juillet 2018

Pour la seul région de Ouargla, le programme a permis la mise en place de 9 stations de déminéralisation destinées au traitement de l’eau issue des neuf forages en exploitation. La capacité totale de ces stations s’élève à 510.000 m3/jour.

Tindouf a aussi bénéficié d’un projet d’une station de déminéralisation d’une capacité de 15.000 m3/j.

Les habitants de la wilaya d’Illizi auront quand à eux une station pour diminuer le taux de fer de l’eau, autrement dit station de déférisation.

La station de déminéralisation d’In Salah, dont les travaux de réalisation sont en cours, va traiter toute l’eau transitant par le grand transfert In Salah-Tamanrasset long de 750 kilomètres. Elle a dont 6,7 mds de DA pour la seule d’In Salah.

Outre le projet de la station de déminéralisation d’El Oued, l’ADE a obtenu des financements de l’Etat pour la réalisation d’une station à Oum Laassel (Tindouf) et d’une autre à  In Amenas.

LIRE AUSSI Djezzy clarifie sa position sur HAYLA