ADE: un contrat « taillé » pour Haddad?

L’Algérienne des Eaux innove. l’ADE a décidé de faire construire, à Béjaia, une usine de dessalement d’eau de mer par des sociétés exclusivement algériennes, alors que toutes les usines de ce genre ont été construites par des étrangers.

Mais, si dans le fond l’initiative de l’ADE est louable, la forme n’y est pas et laisse penser que le contrat de réalisation de cette infrastructure est bien orienté vers Ali Haddad.

Durant la semaine dernière, l’Algérienne des Eaux (ADE), agissant en qualité  de maître  d’ouvrage  délégué  par  le Ministère des Ressources en Eau, a lancé un Appel d’offres national ouvert pour la réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer de Béjaïa d’une capacité de 50.000 m3/j, extensible à 100.000 m3/.

N’ayant aucune société algérienne ayant à son actif la réalisation d’un projet similaire, l’ADE tombe dans l’aléatoire et opte pour des critères de choix très peu cohérents.

Les condition d’éligibilité pour la candidature à ce projet se résume en ces critères:

  • Disposer d’un certificat de qualification et de classification professionnelle en cours de validité de catégorie VIII ou plus en hydraulique.
  • L’entreprise doit avoir réalisé, sur la base d’attestation de bonne exécution, durant les dix dernières années au moins une station de traitement d’eau potable ou une station de dessalement d’eau de mer ou de déminéralisation d’une capacité ≥ à 10 000 m3/j, un réservoir d’une capacité ≥ à 10.000 m3 et une station de pompage de capacité ≥ à 500 l/s;
  •  L’entreprise doit avoir un chiffre d’affaire moyen des trois (03) dernières années supérieur ou égale à 5 milliards de dinars.

Pour un projet de plus de 50 millions de dollars, on ne connaît pas plus que trois sociétés algériennes qui remplissent toutes les conditions exigées par l’ADE. Bien sûre, l’ETRHB de Ali Haddad arrive en tête.

LIRE AUSSI Immigration: Communiqué de soutien 

1 Rétrolien / Ping

  1. ADA: seuls les petits sont sanctionnés - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.