Activité pétrolière: c’est Yousfi qui a agréé Haddad pour l’exploration

Le nom de l’ancien ministre de l’énergie Youcef Yousfi revient souvent ces derniers jours dans la peau d’une victime de Ali Haddad, le patron du FCE, alors que c’est lui qui l’a introduit dans l’activité pétrolière.

Des proches de l’ancien ministre tentent de le présenter en martyr, en expliquant que c’est Haddad qui a usé de ses relations pour le limoger de son poste.

Faux. Youcef Yousfi a eu un bilan catastrophique et le président de la République a eu raison de l’écarter du secteur le plus sensible de l’économie algérienne.

LIRE AUSSI Pisciculture intégrée à l’agriculture: lancement d’une opération d’ensemencement de 8.000 alvins dans 16 bassins d’irrigation à Alger

Pour revenir à la relation entre Yousfi et Haddad, il y a lieu de retenir qu’en 2011, le groupe ETRHB a été pré qualifié par Alnaft (une agence relevant du ministère de l’énergie) pour participer aux appels d’offres se rapportant à l’acquisition de permis d’exploration pétrolière.

D’ailleurs Haddad ne le cachait pas. Dans son édition du 25 janvier 2011, Le Temps (quotidien appartenant à Haddad) affirmait que « les groupes ETRHB et Kouninef sont pré qualifiés en tant qu’investisseurs pour participer aux appels d’offres et leurs dossiers sont transmis à l’Alnaft. »

A cette époque Yousfi occupait le poste de ministre de l’énergie et des mines et rien ne lui échappait à Alnaft.

LIRE AUSSI Loi sur les hydrocarbures: les résultats de l’incompétence