Acier: la demande mondiale devrait progresser de 1,6% en 2018

La demande mondiale d’acier devrait continuer à progresser en 2018, mais à un rythme moindre de 1,6%, compte tenu d’une croissance plus lente en Chine, selon les prévisions semestrielles publiées lundi par l’Association mondiale de l’acier (WSA).

En 2017, la demande mondiale d’acier devrait s’élever à 1,62 milliard de tonnes, en hausse de 7%, puis atteindre 1,65 milliard de tonnes en 2018, a indiqué la WSA dans un communiqué.

« En 2018, nous prévoyons une demande mondiale plus modérée, principalement due à une moindre croissance en Chine, alors que dans le reste du monde, la demande d’acier maintiendra son rythme actuel », a commenté le président du comité économique de la WSA, T.V. Narendran.

« La demande mondiale se rétablit bien, largement soutenue par des facteurs cycliques plutôt que structurels », a-t-il estimé.

Mais « le manque d’un fort moteur de croissance pour remplacer la Chine et une diminution sur le long terme de l’utilisation d’acier en raison de facteurs technologiques et environnementaux vont continuer à peser sur la demande d’acier dans l’avenir », a-t-il ajouté.

La fédération explique que la forte croissance de 2017 est influencée par un effet statistique lié à la Chine, où la fermeture de fours à induction obsolètes a reporté la demande sur les producteurs traditionnels qui sont pris en compte dans les statistiques.

La taux de croissance de la Chine ressort ainsi à 12,4%, mais hors cet effet statistique, la hausse de la demande sous-jacente de la Chine est évaluée à 3% en 2017, et en conséquence à 2,8% au niveau mondial.

La World Steel Association réunit plus de 150 producteurs d’acier, représentant environ 85% de la production mondiale d’acier.