air algérie

La compagnie aérienne Air Algérie a présenté dimanche, à Alger, son plan de mise en navigabilité de sa flotte d’avions en prévision de la reprise des vols après la levée des mesures de confinement.

Ce plan, conçu et développé par des experts et des techniciens de la compagnie nationale, comprend plusieurs mesures de sécurité et de protection permettant la relance de l’activité après la levée des mesures de confinement, a indiqué Said Boulaouad, chef de la Division maintenance et réparation des aéronefs, lors d’une conférence tenue au niveau du pôle technique et formation de la compagnie, sur le thème : « Protocoles édictés en matière de maintenance concernant la période Covid-19 et post-confinement « .

Le programme établi par les services de la maintenance en collaboration avec la Division commerciale consistera notamment en retrait des protections spécifiques appliquées aux avions en état d’arrêt, le lancement des travaux redevable selon le manuel des avions ainsi que le lancement d’inspection et de vérification avant la mise en service, a expliqué le même responsable.

S’agissant de la protection de la cabine contre le COVID-19, les techniciens de la compagnie aérienne ont assuré que l’air de la cabine est filtré contre les particules, bactéries et virus avec une efficacité de 99,99%, et ce, grâce à des filtres de haute protection équipant les avions fabriqués par le constructeur américain Boeing et l’européens Airbus.

Protection contre corona

« L’air intérieur est renouvelé totalement chaque 3 minutes. Ces filtres sont équivalents en efficacité aux filtres utilisés dans les blocs opératoires hospitaliers. Ils sont remplacés à des intervalles réguliers définis par les constructeurs », a souligné, de son côté,Laid Bouchama, directeur de gestion de navigabilité.

Concernant la flotte d’ATR, M. Laid a fait savoir que le constructeur préconisait l’exploitation de ce type d’avions exclusivement avec de l’air frais.

Ces mesures prises en vue de la reprise de l’activité, s’ajoutent à celles prises en matière de protection des passagers dans le cadre du protocole sanitaire élaboré par Air Algérie. Celui-ci comprenait le respect des dispositions d‘hygiène et de port obligatoire de masques (bavettes) depuis l’achat du billet jusqu’à la descente d’avion, a rappelé le directeur de la navigabilité.

Durant la période de confinement, la compagnie publique a adopté un vaste plan d’entretien pour faire face à cette situation impliquant plusieurs actions de préservation, de maintenance et de modernisation de la flotte exigées par les fabricants.

Outre l’acheminement des 56 avions de la compagnie au niveau de la base mère de l’aéroport international Houari Boumédiene, la compagnie a procédé à la mise en œuvre de dispositions de sécurité selon les recommandations des constructeurs et des normes imposées par l’autorité internationale de l’aviation civile (IATA).

Malgré un effectif réduit de 40 %, la compagnie publique a pu moderniser, durant cette période de confinement, une flotte de 20 avions en procédant notamment au changement de sièges, à l’installation d’équipements de divertissement individuel et collectif, ainsi qu’à la maintenance des autres parties des appareils.

 

Elle a également effectué la conversion de 4 avions en version passagers en version cargo au profit de la filiale AH-Cargo, de manière à répondre à la demande enregistrée en cette période de lutte contre le coronavirus en termes de transports de médicaments et équipements médicaux.

L’opération de préservation et de maintenance des avions est « très lourde » et au même temps « très couteuse », a relevé par ailleurs M. Boulaouad, précisant en outre que ces coûts supplémentaires interviennent au moment où l’activité de la compagnie est quasiment à l’arrêt.

LIRE AUSSI Boumerdes: le poisson hors de prix