185 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie

Covid-19

Cent-quatre-vingt-cinq (185) cas confirmés au coronavirus (Covid-19) et sept (7) décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, portant le nombre des cas confirmés à 5182 et celui des décès à 483, a indiqué jeudi à Alger le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Djamel Fourar.

Les nouveaux décès ont été enregistrés à Bejaïa (2 décès) et un décès dans chacune des wilayas de Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Tlemcen, Ouargla, a précisé M. Fourar lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la situation pandémique du Covid-19, ajoutant que le nombre des cas confirmés sont répartis sur les 48 wilayas du pays.

Le nombre des cas guéris a atteint 2323, dont 126 durant les dernières 24 heures, a-t-il mentionné.

 Pour les tranches d’âge, les personnes âgées entre 25 et 60 ans représentent 56% du total des cas confirmés au Covid-19, alors que 65,5% des cas de décès concernent les personnes âgées de 65 ans et plus.Fourar a fait également savoir que 19 wilayas n’ont recensé aucun nouveau cas ce jeudi, alors que 20 wilayas ont enregistré entre un (1) et cinq (5) cas, et 9 autres ont enregistré plus de 5 cas.

Il a relevé que les wilayas de Blida, Alger, Oran, Ain Defla, Constantine et Tlemcen ont enregistré le plus grand nombre de cas ces dernières 24 heures.

Fourar a indiqué, en outre, que le nombre de patients qui ont bénéficie du traitement s’élève à 8706 et comprend 3569 cas confirmés suivant l’analyse du laboratoire et 5137 cas suspects diagnostiqués par radiologie et scanner, précisant que 16 patients sont toujours en soins intensifs.

Le même responsable a indiqué que depuis quelques jours, notamment durant le mois sacré du ramadhan, les citoyens avaient « fait fi des mesures de protection et de prévention », regrettant que dans les lieux publics, la distanciation physique et les gestes barrières ne sont pas appliqués.

« Conscient des efforts supplémentaires que chacun doit fournir, nous réitérons l’appel aux citoyens à demeurer conscients des enjeux et des défis sanitaires et d’observer en toute conscience et avec rigueur les mesures d’hygiène, de distanciation sociale et de protection, qui demeurent les seules réponses actuelles pour l’endiguement de cette épidémie », a-t-il dit.

Les négligences liées au comportement des citoyens par le non respect de ces règles influeront « dangereusement » sur l’évolution de cette épidémie, a-t-il relevé, ajoutant que la « vigilance citoyenne ainsi que l’esprit de responsabilité » individuelle et collective constituent les « seules remparts possibles » face à cette épidémie, qui permettront l’allègement futur des mesures de confinement.

Pour sa part, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, s’est félicité, lors d’une intervention ayant précédé le point de presse du Dr Fourrar, des indices « positifs » qui dénotent d’une courbe descendante quant à la maitrise de cette pandémie (recul du nombre des décès, et des patients admis en réanimation et augmentation des cas de guérison).

Il a cependant recommandé un maximum de vigilance et une observation scrupuleuse des gestes barrières pour empêcher la propagation de nouveau de ce virus.